Douces oppositions

Il y a peu, j’ai assisté à un spectacle au Chat Noir. Ce soir la, c’était soirée, slam/rap/poésie orchestré par le crew Art2Dire. Bien que les deux premiers thèmes ont été abordés avec brio par des talents prometteurs plus ou moins jeunes, je ne vais vous parler que du troisième, qui m’a plutôt marqué. En bien? en mal? Je sais pas trop. A vous de juger.

Le gars en question, le seul poète (au sens classique du terme) du jour, tranchait dans l’ambiance et le décor, par son phrasé parlé, son style proche de l’orateur politique, sa gestuelle quasi inexistante et, je dois le dire, son côté un brin zarbi/psychopathe.

Le premier truc qu’il a sorti en entrant sur scène:

« Je demande un peu de respect,… BANDE DE BATARD! ».

La salle a bien mis cinq bonnes secondes à réagir et à rire du style de ce drôle de personnage.

Bref, le ton était donné. Apparemment, c’est une personne qui aime provoquer par des phrases chocs… J’aime bien, mais pas trop longtemps quand même ;)

Le second déclique fut lorsqu’il a dit:

« Les cadeaux d’anniversaire… Indemnités de vieillesse. »

Superbe point de vu, J’adore! :) C’est surtout cette phrase qui m’est resté et qui me fait maintenant tilter à chaque fois qu’on parle de cadeau d’anniversaire… Qui a dit cynique?! >:)

Je vous laisse donc sur ces quelques phrases et mon premier essai dans le genre:

« Rhume des foins… Dame Nature ne souhaite pas vous inviter à sa petite sauterie printanière. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.