Tokyo chronicles: down the blocks – Akasaka – Akihabara – Asakusa

Voilà un peu plus de deux  semaines que vos Gloomy Monkeys préférés sont revenus de cette ville magique. Toujours un peu nostalgique, on se remet doucement de cette ambiance unique, quasi onirique. Aujourd’hui, présentation de Akasaka, Akihabara et Asakusa.


Today, et pour les quelques prochains posts,  je vais vous décrire différents quartiers où les Gloomy Monkeys se sont rendus, histoire de vous faire facilement une idée de quel quartier je parlerais plus tard encore. Une sorte de Tokyo Lonely Planet version nous, quoi !! ;)


Akasaka / Yotsuya / Hie-Jinja temple: rien de spé si ce n’est qu’on s’y est perdu après avoir voulu aller de notre hôtel à ce foutu temple à pied, pour voir ces fameux Torii qui s’enchaînent. La balade était sympa, mais on a fini par prendre le métro… Tout ça pour voir quelque chose qui en valait le coup, mais qui ne ressemblait pas au guide Lonely Planet Tokyo (pas totalement fiable ce bouquin :s… j’y reviendrais).


Akihabara: le fameux quartier des geeks/otakus / nerds / nolifes. Perso, quitte à choisir entre la rue Montgallet de Paris et ce quartier, je crois qu’il n’y a pas photo. Même si les deux ont la même vocation, le fait que ce soit tout un quartier, que c’est bien plus que des magasins spécialisés dans les ordis, doit y être pour quelque chose.  Bon c’est sûr si les ordis/figurines d’anime/bornes arcade/DVDs d’anime/mangas/ramens ne vous intéressent pas, vous allez vous y ennuyer ferme :D


Asakusa: ou le Disneyland du temple!!! « _ » c’est tout jolie, on dirait que ça vient d’être repeint, limite s’ils n’ont pas fini de construire la veille, mais le monde qu’il y a et toute la brochette d’échoppes d’artisanat « typique » à se taper avant d’arriver au temple même, laisse un arrière goût de parc d’attraction, heureusement sans le ticket d’entré. Ca vaut le coup, mais d’après Pinky, c’est mieux d’aller y trainer ses tabis après la fermeture des magasins.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.