Tokyo chronicles: Down the blocks – Tsukiji

Sixième partie des Tokyo chronicles spéciales Down the blocks.

Aujourd’hui, Tsukiji only.

Tsukiji market: La Mecque du poisson frais et de tous les fruits de mers en fait. Vous êtes motivé à y aller ? Va falloir vous lever tôt ! Mais pas trop quand même, hein ! Ca sert à rien de vouloir y aller alors que le soleil n’est pas encore levé. Y être pour 8h du matin, c’est bien assez tôt. Mais n’oubliez pas vos bottes ou prévoyez un pantalon de rechange. Hé oui, c’est un marché de poisson quand même ! Alors ça suinte le poisson sur toute la surface du marché ! Un bout de votre pantalon  qui trempe une fois la dedans et les passagers du métro connaîtront avec certitude le programme de votre matinée !


Amateur de poisson et de fruits de mers en tout genre, se sera donc votre paradis. Les autres pourront toujours se consoler avec les moules géantes, les couteaux ressemblant plus à des katanas, les préparation des poissons avec les giclé de sang et les agonies qui vont avec, les gonflements/dégonflements des poissons fugu, et enfin les va et vient des chariots typique de cette zone.


Après s’en être pris plein les mirettes, et s’être convaincu que le monde entier achète le meilleur poisson ici, direction une petite échoppe de grillade de brochette d’anguille. Unagi pour les intimes. La mise en bouche qui prépare parfaitement pour le summum de la spécialité de l’endroit. Ce serait une honte que d’être là et de ne pas essayer un sushi bar local. Un peu comme si un touriste en Suisse ne mangeait pas de fondu à Gruyère, impensable!! :D Donc, direction le sushi bar le plus proche du marché.  Prendre le menu et surtout, surtout, demander un nigiri otoro (thon rouge gras) et de nigiri chutoro (thon rouge ultra gras). On m’avait fait croire dans les meilleurs restaurant de nos régions que j’avais mangé du toro (pas dégueux quand même) mais là, c’est à se taper le cul par terre !!! Ca fond littéralement dans la bouche T_T GTO avait eu raison d’en faire l’apologie.

Je vous conseille vivement celui ci. Ambiance intimiste, maître sushi sympa. Prévoyez juste un coussin pour votre derrière histoire de pas vous faire mal en mangeant du toro ;)

Ok, le thon rouge est en voit de disparition, normalement, je boycotte ce type de sushi, mais là pardon, mais ça doit au moins se goûter une fois dans sa vie !… sorry tuna, mais t’es trop bon :D

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.